16 août 2007

Egrenne les aspérités de mon être, seules restent les austérités de mes lettres.

J'aime bien écrire dans le vent. J'aime bien Amy Winehouse et Norah Jones, t'es ma femme, je suis motié comme toi, bordel ouvre les yeux.

wantedstarcoJe suis toujours noyé dans les fêtes familiales, les cérémonies, les organisations diverses. C'est dingue, je suis passé du rôle du mec le plus détestable de la famille (genre l'exemple à ne pas suivre, le mec qui parle mal, rancunier, qui bosse bien à l'école mais se fait arrêter en même temps, le mec dans la tête duquel, quelque chose ne tourne plus rond) à celui de référence, de soutien et d'exemple.

J'ai pas vraiment cherché ce statut mais j'avoue que parfois, j'aime ça, une sorte de revanche sur les limbes de mon égo.

familleAujourd'hui, dans ma grande famille, on peut entendre "Fais comme SPirit, où demandes à SPirit, il t'aidera, je vais d'abord en parler à SPirit et on verra". Nan, nan, je rigole pas hein! Genre, j'ai même un oncle qui ne s'adresse plus à sa fille, mais passe par moi. Et comme c'est la famille, je ne refuse pas. Et même si j'aime ça, la famille, les regroupements et les heures où on se vanne tous etc. la pression est forte. Bordel, j'ai une place précaire, je ne réalise pas mes rêves et j'ai déjà 24 ans et l'impression de ne pas être utile. Bref, je suis un ex-jeune dans un monde urgent. Pleurez pour moi, je boierai vos larmes et les recracherai.

Parallèlement, apparemment, je suis bon animateur de mariage, ambiance mi-bouffon (il fallait bien plaire au maximum de gens...) mi humour de quartier. Ca marche. Je me suis fait arrêter par des flics en plein Paris récemment et pour une fois, j'ai blagué avec eux et leur nouveau uniforme blanc. Sérieux, j'ai réussi à faire tomber une larme à la fliquette qui n'arrêtait pas de se retourner après qu'ils m'aient relâchés. Pas de chance, je baise pas les putes. Désolé, la violence, j'aime ça. Je suis paradoxalement de plus en solitaire mais j'ai de plus en plus de facilités à aborder les gens, que j'exècre évidemment.

J'aime écrire dans le vent, les yeux fixés sur un conditionnel que je m'efforcerai de construire. Pourquoi jouer avec leurs règles tout le temps? J'ai besoin de légèreté, la réalité est trop âpre.

cercanlinoLe Président s'offre des vacances qui relanceraient les investissements, les marchés boursiers sont victimes une fois de plus des surréactions des agents économiques, mardi dernier mon pote a perdu sa mère suite à un cancer du cerveau et une lente agonie (mon pote était très content qu'elle meure enfin), un pote du quartier faisait son thug sur une moto et il est entre la vie et la mort à l'hosto et une fille à élever, j'ai insulté une femme pour la première fois depuis plusieurs années. J'évite le bon sens comme un virus.C'est bleu-blanc-rouge. Je scrute le courant de ma vie comme le moment où on devine qu'on va se faire larguer, entre apréhension et soulagement proscrit. Me prosterner que devant Dieu.

oohoo2Ces temps-ci, je m'étudie, j'ai que ça à faire, je ne me branle pas, t'as vu. Alors, je remarque une constante: j'attends de moins en moins des gens. On me demande un service, si je peux le rendre, je le fais. Il se trouve que le cousin demandeur a ensuite dénigré ma personne, il se trouve que l'ex' en question dit à tout le monde que je lui ai prêté 500€ parce que je l'aimais toujours et qu'on allait peut-être se marrier, il se trouve que les parents des mariés font courir des rumeurs sur moi et m'appellent en pleurant parce que la salle n'est plus réservée.
Je ne dis pas que cela ne me frustre pas hein, mais je teste ma réisistance. Et honnêtement, j'y trouve mon compte.Suis-je chrétien au final?

Les gens me zappent, alors je les zappe, sans état d'âme, mais je les aime toujours. "J'déconne, je sais...Changer, j'essaie".

L'indolence est l'insolence suprême, la crême du pied-de-nez, la violence du sourire que les gens perçoivent jaune sans te le dire, c'est l'indifférence des rois. Mais l'indolence protège, il devrait être le LA du solfège dans les relations humaines. Tu veux survivre aux autres? Donnes-moi ton La, indolence.

Peace. SPirit, ce con vaincu par les convaincus.

PS: Dédicace à ceux qui passent encore ici. Je n'aime plus ce que je pose sur ces pages, mais ça me suffit.

Posté par BackSPirit à 21:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Egrenne les aspérités de mon être, seules restent les austérités de mes lettres.

    Dommage, cher con.
    Je te lis toujours et te suis fidèle, comme alter ego à l'opposé dans la vie mais assez fidèle à un objectif commun, la même candeur dans la découverte de son évolution et dans celle des autres.
    High five mec !

    Posté par Violhain, 17 août 2007 à 00:43 | | Répondre
  • Je savais que tu reviendrais. Contente d'avoir de tes news! A+ et bon courage sur le chemin de la vie...
    Kiss.

    Posté par OrangeCannelle, 17 août 2007 à 17:48 | | Répondre
  • Te laisse pas bouffer par la sociabilité et les convenances, ca ruine une personne. Menage toi, en gros. Faut prendre soin d'soi avant d'penser aux autres, jeune homme! Ca fait toujours plaiz' de t'lire, j'espere qu'ca s'arretera pas là

    Posté par Janis, 19 août 2007 à 06:33 | | Répondre
  • héhé de retour! zizir

    Posté par ninix, 19 août 2007 à 12:32 | | Répondre
  • .

    ..

    Posté par **éloïse**, 20 août 2007 à 20:27 | | Répondre
  • Feed back off nigga!

    Faudrait que vous me disiez comment vous faîtes pour repérer dès qu'il y a une note d'écrite sur ce blog ou sur un autre... Parce que c'est pas normal, je m'attendais à ce que cela passe inaperçu et à peine posté, je vois quelques réactions... Y aurait-il un système de pistage? Obligé, c'est ça nan? Parce qu'en tant que belle quille en info...

    @Violhain--> Pourquoi ce pseudo d'abord?
    Merci...
    Pourquoi dommage?
    Pourquoi t'écris plus toi ensuite là? Tu veux que je t'agresse, c'est ça?
    Honoré que toi tu me lises toujours...J'sais pas trop quoi dire! Par contre, il ne faut jamais m'être fidèle, je déçois trop!
    Alter Ego à l'opposé dans la vie?...Hmm, faudrais que tu m'expliques là...

    Va falloir qu'on arrête cette candeur hein...On se fait trop bouffer là...

    Merci encore mec. J'attends de te relire ou de te capter à Paname.
    Big up'

    @Brillante au dehors, pulpeuse au dedans, bourrée de vitamines, mangez de l'orange-->
    Merci encore miss.
    Si j'écris encore ici, c'est parce que des âmes comme la tienne y jettent un oeil.
    Fais-moi signe, il faut que je sache si tu vas bien!
    Kiss comme tu dis.

    @Honey--> Merci encore. T'inquiète je me ménage, c'est juste un condensé de frustrations sur ces lignes, mais mon caractère va toujours vers l'avant. Pour les convenances, ça devient de plus en plus dur de lutter contre. C'est contre toute une culture de la domination qu'il faut lutter, ahahah! Jeune fille merci de tes mots!

    Non, je ne pense pas m'arrêter là, mais on verra bien. Je trouve plus de plaisir à lire tes mots qu'à entrevoir les miens.


    @Ninix--> ho ho hO! Tout le plaisir est pour moi, d'avoir tes mots ici. Big up' à ton homme, est-il encore vivant?

    @Hëloïse--> ;

    Peace. SPirit, ce concerné par les cons cernés.

    Posté par SPirit, 21 août 2007 à 10:52 | | Répondre
  • C'est simple : t'es resté dans mes fils rss! J'te fais un mail pour le reste.
    Kiss.

    Posté par OrangeCannelle, 21 août 2007 à 14:18 | | Répondre
  • pas de rss pour moi

    toi-même tu sais à qui demander c'est quoi un fil rss -__-

    pour ma part & tu connais mon mi-stisssime : je parlerais plutôt de connection énergétique...

    Posté par Hëloïse, 22 août 2007 à 13:21 | | Répondre
  • bel et bien vivant msieur!

    Posté par ninix, 22 août 2007 à 22:18 | | Répondre
  • Stalag 13

    @Orange--> Aaah Ok, j'ai entendu parler de cet animal ouais... Le Fils de RSS ouais...
    La lettre est en cours d'écriture!
    Kiss

    @Héloïse--> Ouais, en mm temps, ses explications sont toujours difficiles à comprendre...Tu vois, il faut lire sur ses lèvres de Koala, il faut lui demander d'articuler, subir ses railleries, tenter de saisir le vocabulaire spécialisé...Je ne suis qu'un être humain!

    T'es folle. J'ai aucune connection avec toi, et j'ai encore moins d'énergie! Sale hippie va!
    Mais je t'aime bien.
    Sale chauve.

    @ninix--> Big up alors.

    Peace. SPirit, ce con.

    Posté par SPirit, 24 août 2007 à 11:14 | | Répondre
  • espèce de faux mysanthrope !

    C'est toi qui m'a abordé va !

    "La société est bien faite, elle a mis des uniformes aux cons pour les reconnaitre"

    et puis je t'expliquerai le RSS dans les resto qui sentent la graille derrière la gare du bled

    Posté par Tartiflette, 25 août 2007 à 16:01 | | Répondre
  • De l'art de cuisiner une sauce aux champignons un samedi après midi

    @Pogoboy--> Un mIsanthrope
    est une personne qui déteste le genre humain.

    J'adore le genre humain, mais toi, tu n'es pas humain, et peu de personnes pourront me contredire dessus.

    Ensuite, je te rappelle que je ne t'ai point abordé, on a été collés à 3 avec Kéké j'crois sur un mm poste d'ordinateur où tu as testé ma 77 attitude.

    Ton uniforme est donc bien voyant.

    Et puis salle balletringue va, c'est de la bonne odeur ça! Ca sent pas la tartihalouf sur tes vêtements au moins!
    "Moins épicé s'il vous plaît...! Bouhoouuu Sniif (visage devenant pourpre". J'ai hâte d'entendre ça!
    Sinon, fais comme moi, rase-toi!

    Peace.SPirit, ce con.

    Posté par SPirit, 25 août 2007 à 16:38 | | Répondre
Nouveau commentaire