02 mars 2008

LA GLOIRE DE MON PERE

Il faut que ça pleurniche dans les pavillons, les cages d’escaliers, les villas, les appart’s. Dans le registre perso exhibitionniste, grâce à mon faible lectorat. Ma mère est tout pour moi, mais ça c’est une autre histoire et tous les mecs vous diront un jour ou l’autre la même chose, mesdemoiselles.

p_redaron_s_gloryIl y a un certain temps on m’a annoncé que j’allais être papa. Avec des larmes, des cris, des menaces, du chantage. Et bizarrement, moi, je n’ai ni paniqué, ni pleuré, ni flippé, ni demandé un avortement ou je ne sais quoi. J’ai juste dit  « OK, je le garde, je l’élève, je lui donne le max’ et je l’aimerai, sans toi et plus si affinités ». La douche froide pour la go’, trop surprise. J’avais pas encore 22 ans.

Le topo : j’ai donc un fils depuis 3 ans, et je suis toujours précaire, sans femme, je vis chez mes parents, et je pense faire ma thèse l’an prochain, je taffe dans la plus riche collectivité d’Europe, je sors de temps en temps, je traîne au quartier avec ceux qui bossent, qui chôment, qui vivent, qui s’enrichissent, qui passent le CAPET, qui dealent, qui dorment au poste, qui montent des entreprises, je refais le monde avec eux, qui le traitent d’immonde. J’écris, je rappe, je ne fume pas, je ne bois pas et parfois même, je ne baise pas. Mais c’est pas la vie de rêve, tout ça ?

A 22 piges, j’avais encore moins de thunes, pas de taf, j’étais dans les bagarres, les visites des MS_13potes à l’hosto, tatoués aux coups de couteaux. J’enterrais des gens, je séchais les cours pour réfléchir, posé au bord du lac radioactif, je ne fumais pas, je ne buvais pas, je ne baisais pas. Mais hors de question de me défiler, j’assume, cousin. J’ai été élevé dans le regret, quitte à prendre en pleine face le progrès, la foi, le sang, l’amour.  Mais j’étais prêt. La meuf était useless j'avoue, mais j’étais jeune et ambitieux, parfois vicieux...euh nan, ça c’est une chanson du 113. Bref, aujourd’hui encore, je serais prêt, je crois.

Bien sûr et peut-être qu’au fond je le savais à la seconde où je lui ai répondu, mais tout était faux, pas d’enceintage-enceintement tout ça.

charles_bah_ouaisnam_ourMais si je ne doute pas que je sois un jour un bon père, je ne serai jamais à la hauteur du mien dans trop de domaines.

Mon père...C’est un bonhomme, un ouf, un Pagnol des cavernes du bled, un Charles Ingalls bleddard barbare, un Tché Guevarrrra immigré, un Dark Vador en match amical, un Médine, un Lino, un Jamel, un Gandhi, un George Bush, tout ça en mm temps, bref, c’est mon daron, une sorte de M&M’s enrobé de piment tabasco piri piri®.

Issu d’une famille de 9 enfants dans un pays où les voisins mourraient de faim, il séchait les cours pour aller au cinéma, il a perdu un frère de la jaunisse, un autre est infirme suite à la polio, son père travaillait dans une usine après avoir fait la guerre et les a tous nourri convenablement, sa mère avait des biz’ pour arrondir les fins de mois. Il arrête l'école.

IMAG1413C’est là qu’on lui parle de la France, de l’héritage de De Gaulle, de l’Armée. Et c’est là qu’il vient, vivant sans savoir écrire et lire ces hiéroglyphes, se lavant dans des fontaines publiques comme des milliers d’autres, affrontant le regard des autres mais il découvre Mike Brandt, Aznavour, des vrais Français, des gens biens, il apprend à lire et à écrire tout seul. Il retourne au bled une fois pour se marier et ramène ma mère et nous voilà. Alors le mec, sans voiture, il porte ma mère par deux fois de Choisy jusqu’à l’hôpital pour qu’elle accouche (véridique) il cuisine, il repasse 6 heures d'affilée, il fait le ménage, se bat contre des skins, accueille des gens, fait chauffer le biberon, nous torche et nous fait déménager le jour où on a ramené une seringue pleine de haram à la maison. C’est le mec qui sait instinctivement soigner un bébé avec du camphre, des médicaments, des herbes, des massages. Clap clap


parainMais mon père, il ne parle pas, n’est jamais allé au cinéma depuis plus de 30 ans, ne s’amuse pas, ne s’achète rien, tout est pour le foyer, la famille au bled, il tente de s’acheter une baraque et toute la famille transite. Des milliers d’immigrés ont fait ça et le font encore. C’est le mec, genre le parrain, qui peut rester silencieux toute une journée parce qu’il est comme ça.

C’est le genre de mec qui ne nous a jamais dit qu’il nous aimait, qui nous a tabassé à coups de ceinture, de bâtons alors qu’on n’avait pas 8 ans parce qu’on ramenait des 17/20 et pas des 20/20, ou encore parce que SPirit avait l’autorisation de sortir traîner au quartier avec ses potes mais pas de revenir les menottes aux poings insultés par les flics parce qu’il avait délinqué. arrestation

C’est le genre de mec qui a dit au lieutenant qui a instruit ma première pré-condamnation « Missieur, rrregardez son billetin di notes, il trrravaye bien à l’écoule, il est pas un con. Laissez-moi partir pour la prrison à sa place, c’est pas lui qui mérrite tout ça ». (Parce qu’au bled, si t’es arrêté, tu vas en taule et tu ressors avec un rein en moins et l’opprobre en plus).

Alors mon père, c’est pas un saint, il a insulté, il a tapé, il a séparé sa famille, il n’accepte pas que son fils aîné veuille se marier avec une Française, il est buté. Ce père qui a pleuré quand mon frère n’avait pas eu son bac, qui a été déçu que je ne continue pas mon Droit pour devenir avocat, qui ne mange pas si ses enfants n’ont pas mangé le soir, qui ne dort pas tant que ses enfants ne sont pas rentrés à la maison. Ce père pdaron_depardieuour qui l'Education, l'instruction, c'est tout.

Ce père qui n’a pas fait la différence entre le Tiers Monde et la Terre Promise. Ce père qui n’a jamais compris que la France, on y était aussi nés, on est un peu français, à défaut de l’être totalement. C’est le père qui lit aujourd’hui le Parisien et qui parle bien français. Ce père qui nous a inculqué ses valeurs de travail, de sacrifice, d’honneur par les actes et jamais par la parole, otage de sa culpabilité envers son propre père.

C’est à ce père comme il y en a des millions en France et ailleurs, de toutes couleurs, mais à ce père exceptionnel que j'écris Merci, parce que je suis comme lui, chez nous on parle pas, ça se saurait.

Je ne serai jamais un aussi bon père que lui, je ne le rembourserai jamais assez d’avoir tant fait pour moi, pour nous. Si j’ai le quart de ce qu’il est, à jamais je transmettrai son âme, cette couleur teintée de fierté et de douleur, d’espoir et d’amour que les gens de mon pays ont.


Je demeure à jamais cette virgule entre parenthèses.

Peace. SPirit, ce con cerné par les concernés.

PS: qui est Okkoha? Suite à une erreur de manipulation, j'ai refusé cette personne et j'en suis désolé.

Posté par BackSPirit à 16:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]


Commentaires sur LA GLOIRE DE MON PERE

    c'est beau... il faudrait qu'il le lise.
    par contre, là je suis sur le cul, tu es papa ?!! mais genre vraiment lol
    je suis certaine que malgré ce que tu peux dire et penser, tu seras un bon père parce que justement le tien t'as transmis tout ça, toutes ces valeurs, toutes ces choses... et tu sauras les appliquer à tes enfants, tu sais ce qui est bon ou non, ce qui est juste.

    Posté par zofia, 03 mars 2008 à 13:08 | | Répondre
  • Au moins tu te poses la question, et c'est déjà pas mal. Puis, selon pas mal de gens, mon père est un mauvais père, mais moi je les emmmmmm, parce que tout simplement il n'y a pas une "norme" du bon père, simplement des valeurs à faire passer et beaucoup d'amour à offrir.
    Dis-donc, ton papa à toi c'est un héros! Il m'a fait penser à mon arrière grand père, immigré d'Italie, qui a eu le même genre de chemin.

    C'est vrai ce que tu dis, que les gars admirent leur papa. Sans ressortir mes théories freudiennes, je dirais que souvent le père est un modèle... Sauf quand il a fait souffrir maman, parce que là alors c'est la pire des raclures de bidet.

    Bisous SPirit, désolée pour ce commentaire un peu tordu mais
    1/ Je suis fatiguée
    2/ Je reste sur le cul de lire ici-même un post aussi intime, pas l'habitude!!

    Posté par OrangeCannelle, 03 mars 2008 à 22:16 | | Répondre
  • J'suis tout aussi surprise que la demoiselle du dessus, mais c'est agréable!

    Nos pères respectifs sont très différents mais j'ai pour le mien et pour son homologue féminin ce même respect, et cette même volonté de transmettre ce qu'ils m'ont offert à qui voudra l'entendre.
    Et j'suis pas sûre de savoir à quel point j'suis chanceuse de pouvoir dire un truc pareil.

    J'espère juste que ce qu'on fera passer aux générations suivantes sera d'une teneur équivalente, la douleur en moins

    Posté par Janis, 03 mars 2008 à 22:46 | | Répondre
  • Un père pareil ça fait rêver... Très joli texte. Comme quoi, des vrais pères ça existe J'entends par là le père au sens de celui qui guide, qui assume jusqu'au bout, quoi qu'il arrive, les gens qu'il a mis sur terre et met un point d'honneur à leur transmettre ce qui lui semble être juste. Mais après j'idéalise peut-être l'image du père, je n'en ai point eu... Bref, très bien écrit en tout cas.

    Posté par Cassandre, 03 mars 2008 à 23:03 | | Répondre
  • Fed up wiz mine but still determined

    ZofiAA-> Merci de ces mots ! Je ne sais pas si c’est beau mais ce que je sais, c’est que mon père ne lira jamais ce « truc ».

    On n’est pas trop communicatifs dans la famille, tout passe par les silences et les instincts. Et encore, je suis le plus démonstratif, faut croire ! Mais j’ai dû faire, il y a quelques temps un discours pour un prix et j’ai saisi l’occasion de dire à mes parents à quel point je les remerciais pour tout car je ne suis pas capable de faire le quart de ce qu’ils ont enduré.

    C’est vrai que je suis un vrai papa en puissance et que j’adore les gosses et jouer avec eux pendant des heures.
    L’effet de style était donc réussi :

    « Bien sûr et peut-être qu’au fond je le savais à la seconde où je lui ai répondu, mais tout était faux, pas d’enceintage-enceintement tout ça »


    Merci encore pour la confiance au « potentiel papa » que tu me confères...Mais pour tout te dire, je n’en sais rien. La question du bien et du mal est tellement relative (je pars avec un avantage, je sais que l’OM c’est bon et que le psg, c’est caca!) et il faut dire que j’ai encore tellement de réactions animales que je ne sais pas si je ferai un bon père.

    Pour le moment j’ai déjà tellement de mal à trouver la femme de ma vie que je temporise on va dire !

    @ ElsAAA--> Merci de ta lettre déjà, j’y réponds dans 6 mois .
    J’suis d’accord avec toi, c’est déjà pas mal ! Egalement d’accord avec toi pour ton père.
    Et puis, il n’y a de père que s’il y a des enfants. Tu es donc la plus à même de juger s’il est bon dans son rôle ou quoi. C’est pour ça que j’ai tendance à penser que c’est hautement relatif : instinctivement, je vais penser qu’un daron alcoolo qui délaisse sa fille et ne l’appelle que 2 fois par an est un mauvais père, mais si cela convient à sa fille ?

    Pour ce qui est de mon père, j’ai décrit plus ses côtés positifs que négatifs, mais ce n’est pas un héros pour autant. Pour beaucoup, c’est le mien de héros, même si je lui fais tellement de reproches par ailleurs. Je crois que les parents immigrés ont cette souffrance et ce sens du sacrifice qui est difficilement comparable. Oui, ton arrière grand père et le mien se ressemblent en ce sens, ils ressemblent également au papa venu de sa province vers Paris et qui a dû renoncer à son mode de vie.

    Le plus dur dans l’éducation, c’est d’élever ses enfants en ne leur donnant que des pistes et en ne leur conférant pas de dettes. Or, de près ou de loin, les sacrifices que mon père a faits, il nous les fait ressentir comme une dette sociale, culturelle, une dette de sang. Et ce, malgré lui, parce qu’il en a été de mm avec son propre père.


    Oh je ne sais pas si Freud a raison dans mon cas. J’ai plus d’admiration pour ma mère que pour mon père. Pour tout te dire, ma mère est la personne avec qui je m’embrouille le plus chaque jour, mais également la personne la plus précieuse dans ma vie. Sans les idéaliser, les femmes ont un rôle qui surpasse les hommes dans ma société et je l’ai compris très vite. Mon père a fait souffrir beaucoup de gens et ne supporte pas que je lui remette ça en pleine gueule aujourd’hui, mais ce n’est pas pour autant que c’est une raclure pour moi.

    Je pense être arrivé aujourd’hui à une maturité d’objectiviste.
    J’arrive à reconnaître humblement ce que mon père nous a apportés et à le mettre face à ses responsabilités pour ses actes négatifs. Mais je suis indulgent avec lui car contrairement à notre époque, il n’a jamais eu le courage de s’octroyer le luxe du choix.

    Ma chère Elsa, je t’embrasse.

    1/ Reposes-toi bien
    2/ Ce n’est pas facile pour moi non plus cet exercice, mais je réponds là, à des critiques sur ma personne. Ecrire sur moi ou les miens est toujours une souffrance. J’essaie de m’améliorer. Et je profite d’avoir perdu tout mon lectorat pour exprimer cette facette de moi et paraître moins scolaire et détaché.

    @Janis in the clouds--> J’espère que tu es satisfaite de lire quelques de mes stupidités !

    Je te remercie de m’avoir poussé à réécrire ici, chère demoiselle. Je n’avais pas ressenti cette attente de réaction et cette volonté de jeter des mots sans réfléchir depuis un temps certain.

    Oui, comme je le disais, cela reste toujours plus facile de se dévoiler sous couvert d’anonymat, de se cacher derrière SPirit.
    Et si en société, je n’ai aucun mal à raconter ma vie à des inconnus (je ne les reverrai plus !), je suis beaucoup plus distant, sauvage avec ceux que je côtoie ou avec les miens, peut-être plus naturel en somme, voire plus exigeant.

    Mon silence est rarement un oubli et je masque les vérités en refus ou en humour car il y a des paroles qui ne sauraient prendre leur teneur et leur substrat qu’à l’aune de leur mort ou d’une renaissance. C’est l’impermanence et la futilité de ce que j’écris que je fustige, mais elles sont tant prégnantes qu’âpres à mon palet que je m’en délecte à intervalles irréguliers.

    *« Homologue féminin » : mouhaha, t’es ouf’ et dire que ta daronne passait me lire il y a un temps ! Comment réagirait-elle en lisant cela ??? Je pense que tous les parents ont des parcours différents mais qu’ils ont cette même volonté de bien faire, je les vois un peu comme des écoliers essayant de s’en sortir au mieux, mais avec une mission plus vitale que de ramener un bulletin passable.

    Je pense également qu’ils doivent être particulièrement fiers de toi, mademoiselle, de te voir si équilibrée, jamais en panne de beaux mots et capables de s’exprimer avec une telle aisance et surtout, d’avoir cette capacité de raisonnement qui m’étonne à chaque fois que je te parcoure.
    Si j’avais une fille, il faudrait qu’elle aie ta cervelle et ma folie, mais ne parlons pas du pire, votez pour que j’aie un garçon !

    Si, je pense que tu es parfaitement consciente de pouvoir dire un truc pareil et c’est ça qui force mon respect cousine.

    Par contre, ton espoir trahit ta jeunesse...A moins que ce soit mon milieu qui trahit mon pessimisme : je ne pense pas que l’on puisse transmettre ces valeurs sans cette souffrance, sans ce culte ou cette culture du sacrifice. Car l’empirisme a toujours raison, selon moi, de l’énoncé.

    Mais ça se discute (Sa mère, j’ai le sens de la formule nan ???!).

    @Cassandre-> Wesh’, bien ou bien ? Bienvenue ici, même si c’est souvent désert ! Installes-toi pépère.
    Merci de ces mots alors mm que je pense avoir trouvé ton blog que par ricochet (pourrais-tu m’en donner le lien, stp ?).

    Merci beaucoup pour ces compliments que je né mérite pas.
    Tu sais, j’ai décrit une vision partielle de mon daron : il est plein de méchancetés parfois et beaucoup lui en veulent. Sa seule vraie qualité inhérente, c’est son sens du devoir, il ne recule jamais, mais jamais devant le devoir.

    De ce que tu dis, oui, mon père met ce point d’honneur à nous élever. Mais comme tout père et certainement malheureusement comme les pires, les valeurs et les traditions qu’il veut transmettre sont inconditionnelles. Mon père, à cause de ses sacrifices, n’a plus conscience que ses traditions et ses valeurs doivent trouver une adaptation à chaque époque, et à chaque cas. Il refuse aujourd’hui tout autre chemin, c’est là son plus gros défaut.

    Je trouves que tu as su très bien su trouver ces valeurs sans père, et là, je dois avouer que je suis admiratif. Pour avoir grandi avec bon nombre de mecs qui n’ont pas connu leur père, trop d’entre eux ont eu un manque qui les a conduit entre 4 murs, 4 planches ou dans de sales draps. Je n’aurais pas le quart de l’assurance que j’ai sans mes parents.

    Encore merci, Cassandre, pour ces mots.
    Je n’écris qu’au fil de mon esprit étriqué, torturé et néanmoins progressiste.

    Peace. SPirit, ce convaincu par ces cons, vaincus.

    PS: Pardon pour les fautes et qui est okkoha?

    Posté par SPirit, 09 mars 2008 à 19:20 | | Répondre
  • toujours aussi agréable de retrouver tes écrits ! croustillant !!

    Posté par ninix, 13 mars 2008 à 00:09 | | Répondre
  • En fait tu étais déjà venu sur mon ancien blog mais j'ai été obligée d'en changer (mon ancien pseudo était S**t*ene). Pour trouver mon blog tu peux y aller par le biais de celui de Zofia, par exemple, elle l'a linké. C'est une histoire un peu compliquée mais je suis obligée d'être très méfiante avec les liens^^ Bref... Pour tout te dire ça a été difficile sans père, je boitille toujours un peu car il ne faut pas se mentir, ce genre de blessure ne se répare jamais complètement. Je pense que ça aurait été encore plus dur si j'avais été un garçon.
    En fait ça fait un bon moment que je lis ton blog, mais comme tu n'avais pas posté depuis longtemps, je revenais voir de temps en temps s'il y avait du nouveau. J'aime bien ta façon d'écrire et je ne manquerai pas de revenir si tu postes à nouveau. Pour répondre à ta question, le concours que j'ai passé était pour bosser dans les fraudes.

    Pour terminer, j'ai connu une Okkoha qui avait un blog jadis, mais est ce que c'est la même, pas sûr !

    Posté par Cassandre, 14 mars 2008 à 13:12 | | Répondre
  • spirit, devenu payé par la france, mais ouvaton ?!

    Posté par Tartiflette, 15 mars 2008 à 17:27 | | Répondre
  • bon alors c'est vrai cet histoire que t'es daron ?
    ou c'est juste pour pour amener ta jolie déclaration

    Posté par Tartiflette, 15 mars 2008 à 17:36 | | Répondre
  • Très beau texte aussi bien dans le fond que dans la forme.
    Tu ne fais pas un portrait si idyllique que ça de ton père, un homme avec ses qualités et ses défauts comme tous les pères mais avec un sens exacerbé du devoir... J'ai toujours pensé qu'on devenait vraiment adulte que lorsque l'on prenait conscience des sacrifices et de ce que faisaient nos parents pour nous, même si parfois ça se passait mal ou qu'on ne le comprenait pas sur le moment. Savoir faire la part des choses, être plus objectif.
    La question de ce qu'est un bon père est relative à pas mal de chose mais si après avoir écrit ça tu n'en deviens pas un toi-même alors personne ne peut prétendre le devenir.

    Je ne sais pas si ça fait pleurer dans les chaumières mais en tout cas, à moi, ça m'a parlé.

    Posté par TheDuck, 16 mars 2008 à 16:13 | | Répondre
  • Thriving, at least...

    Désolé du retard dans les réponses mes gens, mais j'ai eu tellement de nouveautés en un temps si court que je ne savais où donner de la tête...

    @Analixx--> Wesh' bien ou bien? Merci de cette simple phrase! Je déserte un peu les blogs ces temps-ci mais je suis toujours tes aventures anglaises...D'ailleurs, ça va là bas? Tu kiffes toujours autant? Ton man, il devient quoi?

    Croustillant? C'est là que je remarque que j'en dis peut être trop sur ma life...!

    @TArtiflotte--> Oh lutin!! Depuis que tu tailles ton bouc, tu me dégoûtes... T'as plus autant de style qu'avant!
    Ca fait un bout de temps que je suis payé par l'Etat...Mais en l'occurence, je serai payé par une collectivité locale!
    Tu sais ce que ça représente pour moi, je vais pas épiloguer.

    Merci d'abord, M.Pogoboy, de dire "jolie déclaration". Ensuite, je t'invite à utiliser tes yeux et à lire le post d'une part et la réponse faite à Zofia!

    Sur ma tête, j'ai réussi à te convertir au verlan et aux expressions made in cheznous.com.
    Je suis fier de moi, Wubert, DouSaï: on a refait ton éducation!

    Ca va ou quoi sinon?

    @Cassandre-->

    AAAAAAh, OK!!! C'est dingue, j'avais reconnu le style d'écriture mais je me demandais ce que tu devenais!! Je peux linker ton blog (et celui du Duck, de la punkette etc. aussi hein!)?

    Je sens que tu es harcelée toi...Et t'as voulu brouiller les pistes...Bonne stratégie!
    En tous cas, content de te relire miss.

    T'es quand mm super équilibrée et consciente de tes manques et acquis, je suis admiratif.
    Je ne peux pas savoir ce que c'est, en effet, je ne peux que voir les dégâts que ça provoque dans le milieu confiné qu'est le mien, cette absence de daron...
    Par contre, je ne sais pas si cela aurait été plus difficile si tu avais été un mec... Tout dépend de l'environnement, de la manière que tu as de gérer tes comportements et émotions... Ces us et habitus sont différents d'une rue à une autre...

    Sérieux? Ca fait un moment que tu lisais mon blog??! Je suis assez étonné et flatté, pour avoir lu tes écrits, à vrai dire. Comment t'es arrivée dessus?

    Idem pour moi, j'apprécie ton phrasé miss! Tu seras toujours la bienvenue sur ces pages. Oui, je vais tenter de poster plus souvent, dans la limite de la pertinence de mes propos.

    Ouais, je connais le concours d'inspecteur des douanes ou assimilé etc. Putain, il est re-du sa mère. Il faut vraiment être fort partout.
    Tu devrais tenter le mien, avec une préparation, je ne doute pas que tu puisses apporter du bonus au service public...

    Je suis sûr qu'il s'agit de la même Okkoha! Pourrais-tu, si tu as son adresse mail, me l'envoyer?
    J'ai buggé avec les messageries instantannées, car je ne suis pas doué avec ça...

    Merci encore de tes mots et à bientôt sur tes lignes.

    @ Le DUC aka The DUCK-->
    Désolé encore de ce long délai, mais je me laisse déborder par moi-même.
    Merci pour tes compliments, môôonsieur! A vrai dire, je ne sais plus quand et si mes textes sont bien faits... J'ai perdu cette spontanéité dans l'écriture et le kif que cela me procurait.
    Les mots ne suffisent peut être plus à nourrir l'arrogance de mon envie.

    Je suis tout à fait d'accord avec ta définition du père. T'as vraiment synthétisé ma pensée. C'est la transmission des valeurs et des expériences qui font de nous des êtres capables de relativiser et surtout de progresser.

    Par contre, faire cette part des choses, tu le sais très bien...C'est un long chemin que je gravis et ne parcoure pas ou mal.
    L'essentiel est d'arriver au bout.

    Je te remercie vraiment de ta confiance sur ma capacité à devenir père. Je sais que j'ai cette fibre, et ce sens du devoir, est peut-être l'héritage le plus important de mon père.

    Ta dernière phrase est importante pour moi mec. Merci de ce feed back, car ce qui est écrit sur ces lignes sont pensées, réfléchies, ressenties.

    On est donc sur la mm longueur d'ondes.
    Si tu le permets, je te linke.

    Peace. SPirit, ce con vaincu par les convaincus.

    Posté par SPirit, 21 mars 2008 à 18:17 | | Répondre
  • SPirit> C'est super gentil ce que tu dis là ! Pas de problème pour linker mon blog, de toute façon le Big Brother en question semble m'avoir retrouvée, et je m'en fiche après tout. Je n'ai pas envie de déménager tous les quatre matins, alors je continue quand même à poster. J'avais découvert ton blog par celui d'Assayah. Par contre pour Okkoha il faut que je demande à une de mes blogueuses si elle veut bien me donner son adresse mail, je vais essayer de te gérer ça

    Posté par Cassandre, 22 mars 2008 à 18:59 | | Répondre
  • Bon désolée, mais ma blogueuse n'a plus de nouvelles d'Okkoha depuis qu'elle a arrêté son blog, donc plus son adresse... Mais si elle te lit, elle repassera sûrement par ici.

    Posté par Cassandre, 23 mars 2008 à 02:20 | | Répondre
  • Free at last free at last

    @ Cassandre-->
    Ok, je mets à jours les liens dès que je trouve la motivation...
    C'est chaud ça, les gens vous traquent sur le net... Si tu veux que je le tape, appelle moi.

    Tu m'as découvert par Assaya?! Ah ça remonte ça!! J'espère qu'elle va bien.
    Merci d'avoir tenté de retrouver la fameuse Okkoha!! Je ne sais mm pas qui c'est mais j'espère qu'elle me lit hein... Mon adresse mail est toujours la mm miss, écris-moi un mail!

    Portes-toi au mieux Cassandre!

    Peace. SPirit, ce con.

    Posté par SPirit, 24 mars 2008 à 18:23 | | Répondre
  • SPirit> Je te le permets volontiers, linkons nous donc (en tout bien tout honneur)^^

    Posté par TheDuck, 25 mars 2008 à 18:26 | | Répondre
  • en fait le croustillant se rapportait à la forme et à ta manière si personnelle de présenter les choses de manière pudique. ça n'est pas du simple déballage et c'est ça qui est fort !

    sinon londres c'est cool-enrichissant et tout plein d'autres bonnes choses ! parfois la difficulté de la distance se fait ressentir les premiers jours du retour dans cette bulle londonienne mais bon ça fait parti de l'apprentissage.
    et puis homme va très bien hehe !
    donc en fait tout va bien !

    Posté par ninix, 30 mars 2008 à 03:18 | | Répondre
  • Merci pour le lien SPirit !

    Posté par Cassandre, 18 avril 2008 à 21:55 | | Répondre
  • ...

    Va savoir comment je suis tombée sur ton blog... mais c'est un beau hasard, je crois.

    Peace.

    Posté par Mémaliah, 27 août 2008 à 15:51 | | Répondre
  • Y avait de la lumière, je suis entrée... Mais rien n'avais changé ici depuis des mois. Une couche de poussière commençait à s'épaissir sur les mots du grand ESprit...

    Peace, j'espère que tu te portes bien

    Posté par OrangeCannelle, 29 octobre 2008 à 10:05 | | Répondre
  • Still in da corner

    @Mémaliah--> Merci de tes mots. J'ai visité ton blog avec des références excellentes au niveau du son, j'aime beaucoup.
    Peace.

    @Elsa--> Tu es toujours la bienvenue ici ma belle et tu le sais!
    Oui, c'est la poussière qui encombre mes lettres, mais je ne sais pas si la lumière se rallumera.
    Ces pages n'ont pas servi à grand chose finalement, c'était assez creux!

    OOh non, tu me connais bien maintenant, je ne suis grand, ni un grand esprit, juste une petite virgule entre parenthèses, un souffle qui cherche le vent, une âme en perdition qui aime les mots, qui cache ses maux, qui vit parce qu'il aime ça.

    Oui, je vais très bien ma chère!
    Je te dois plusieurs lettres maintenant, dans le style urgent que tu aimes maintenant, elles te parviendront avec mon cadeau, quand j'aurai l'esprit organisé!

    Je t'embrasse.

    Peace. SPirit, ce con.

    Posté par SPirit, 29 octobre 2008 à 11:26 | | Répondre
  • Lynchage numérique

    Voilà ce qu'on peut faire quand on se rebiffe et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage et plagiat. Avis à la population et merci pour l espace d'expression. Voilà, ceci est également une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards.


    Voilà ce qu'on peut faire quand on se rebiffe et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku ku klan, lynchage qui n'a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat vulgaire et ridicule qui passe à la télé. Avis à la population et merci pour l espace d'expression. Voilà, ceci est également une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards.
    et dotclear dit :Vous êtes exclu de ce forum. L'administrateur ou le modérateur qui vous ont exclu envoient le message suivant -
    Quels Pétochards gerbants à Dotclear

    Posté par nina, 26 février 2009 à 19:48 | | Répondre
  • Faut le laisser crever ce site les enfants

    Je ne porte pas dans mon estime Sarkozizi ni les flics en général, mais ton commentaire est tellement coupé décalé et vide de sens que je suis tenté de le supprimer.
    En plus, tentative de scandale public...C'est un peu inoffensif ici, tellement le site est vieux et peu visité...

    Peace.

    Posté par SPirit, 26 février 2009 à 23:09 | | Répondre
  • Y'a que des crevards qui squattent ce site

    La preuve !

    Posté par Mightmare, 13 mars 2009 à 00:51 | | Répondre
  • Décidément

    Vous kiffez polluer les cimetières les gens!

    Posté par SPirit, 11 décembre 2009 à 10:14 | | Répondre
Nouveau commentaire